Ovnis et armes secrètes américaines

Jean-Pierre Petit, éd. Albin Michel, 2003


 

Mes amis, quel pied ! Je viens de terminer un thriller de politique-fiction qui m'a tenu en haleine jusqu'à la dernière page de la dernière annexe. Car, mieux qu'un roman de Tom Clancy, qui sait aussi nous forger des intrigues par certains côtés rudement cohérentes, l'auteur a ajouté en fin d'ouvrage une série d'annexes techniques destinée à renforcer son propos. Nonobstant quelques invraisemblances, on s'y croirait. Cet ouvrage est : " Ovnis et armes secrètes américaines " de Jean-Pierre Petit (JPP).

Evidemment, il faut prendre cet ouvrage au second degré car il n'est pas envisageable que JPP ait voulu nous décrire le monde réel même s'il s'appuie sur nos connaissances techniques et scientifiques du moment. Jugez-en au vu du rapide résumé ci-après.

Petit (il s'agit du héros principal de l'ouvrage) est invité au colloque sur la propulsion avancée qui s'est tenu à Brighton en janvier 2001. Il y rencontre un certain nombre de spécialistes américains. Ceux-ci vont lui dévoiler quelques projets ultra secrets de l'U.S. Army. L'intervention de Jean-Pierre ainsi que les discussions qui suivront le colloque permettront aux lecteurs d'être édifiés sur nombre de sujets connexes. On note une certaine unité d'action dans les sujets traités : ils ont tous, peu ou prou, rapport avec la Magnétohydrodynamique (MHD) et les Ummites, deux sujets qui ont toujours plus qu'intéressé Jean-Pierre Petit. Voyons cela.

- l'Ajax. Il s'agit du projet russe d'avion hypersonique (c'est à dire doté d'une vitesse de croisière dépassant largement mach 4). Cet avion n'a jamais vu le jour en raison de l'écroulement de " l'empire soviétique " mais il était prévu qu'il utilise la technologie MHD pour vaincre les problèmes techniques ardus induits par le vol hypersonique.

- L'Aurora. C'est le petit frère américain de l'Ajax. Contrairement à ce dernier, l'Aurora vole depuis 1990. Il croise à 10 000 km/h, 60 km d'altitude et peut être satellisé à l'aide de boosters additionnels. Cet engin est la réplique, en technologie américaine, de la navette hypersonique " alien " récupérée à Roswell. Naturellement, l'Aurora utilise à fond la technologie MHD dans laquelle les Américains sont passés maîtres. Détail amusant, ces spécialistes croisés à Bristol seraient des ardents admirateurs de JPP ; ils auraient tous lu l'excellente BD " Le mur du silence ", œuvre de Jean-Pierre Petit.

- Torpille MHD hyper véloce. Dans la même veine, les américains ont aussi conçu une torpille sous-marine qui file à 2 ou 3.000 km/h. Bien qu'ultra secrets, ces matériels sont bien connus des russes et des chinois. C'est donc de bonne grâce que nos intervenants nous dévoileront l'existence de ces engins.

- Univers jumeaux. Malgré leur habileté en matière de MHD, nos américains sont à court d'idées en matière de propulsion dans le vide de l'espace. C'est la raison d'être du colloque. Pourtant, la théorie cosmologique de l'univers gémellaire de Jean-Pierre Petit, qu'il a développé à l'inspiration de textes Ummites prétend-il, présente des propriétés fort intéressantes dans le cadre des voyages interstellaires.

- Epave de Roswell, antimatière et extraterrestres. Au cours d'un chapitre un peu brouillon, principalement axé sur la fabrication d'antimatière en quantité littéralement industrielle, Jean-Pierre réussit à glaner des informations " top secret " sur l'épave de Roswell et l'éventualité d'une présence alien à la tête du " vrai " gouvernement américain. Le rapport Cometa y est évoqué, aussi. Et les Ummites ne sont pas loin.

- Les Ummites. C'est au tour de Petit d'apprendre à ses interlocuteurs les rebondissements de la saga des Ummites, ces extraterrestres qui vivraient déjà parmi nous. Comme point d'orgue, nous apprendrons que les auteurs du texte sur la comète Shoemaker-Levy-9 (SL9), qui serait en réalité un essai américain de bombe à antimatière camouflé en comète, est d'origine Ummite !

- L'hiver nucléaire. Petit n'a pas fini d'étonner ses interlocuteurs, et le lecteur en passant. Bousculant les théories actuelles sur la formation du système solaire et la paléontologie, il nous démontre que nous sommes peut-être à la veille d'une catastrophe d'ampleur biblique avec l'arrivée probable d'un géocroiseur qui percutera la Terre et en effacera toute vie. Ce " détail " a son importance car il justifie les efforts insensés que fournissent dans le plus grand secret les Américains pour produire des armes de destructions massives jamais vues, même au Moyen-Orient. L'ambition de l'Oncle Sam est simple : disposer de la technologie nécessaire pour se débarrasser de ces géocroiseurs. Et peut-être aussi d'autres gêneurs, par la même occasion ?

- Le B2. Ces considérations épiques nous ont éloignés de la MHD. Elle revient en force car Petit n'en a pas fini. En effet il nous démontre avec des arguments fort convaincants que cet avion subsonique est, en réalité, un bombardier antipodal hypersonique qui fournit au gouvernement américain une arme invincible, comme dans Blake et Mortimer. Tout ceci grâce à la technologie MHD!

- Essais nucléaires secrets. Le moment est venu de quitter l'auteur, avec un petit pincement au coeur. En guise de consolation, il nous livre ses réflexions sur les projets du type Mégajoule ou NIF qui ne seraient que des écrans de fumées servant à cacher les essais de bombes nucléaires qui n'auraient jamais cessé, notamment en France.

Voilà. Du bel ouvrage. Et tout se tient. Oh ! Bien sûr, il y a quelques faiblesses dans le récit. Comme le synthèse de l'antimatière qui n'est que succinctement évoquée alors que c'est un des pivots de l'histoire. Ou la référence à SL9 qui met à mal la crédibilité générale de l'ouvrage, voire de celle de Petit. Sans parler des textes Ummites. On se demande aussi comment des secrets d'états aussi énormes ont pu être livrés à notre héros... L'argumentaire fourni à ce sujet est bien faible.

Enfin, au lecteur de se faire son opinion. Permettez-moi toutefois de vous donner un petit conseil : ne lisez pas cet ouvrage au premier degré car vous risqueriez de n'y voir alors qu'un violent pamphlet anti-américain voire même " anti-humain ". Ce serait dommage de ne retenir que cela du livre, ne pensez-vous pas?

Alain DH

Février 2003

Réponse de Jean-Pierre PETIT à cette note de lecture


Retour à la rubrique "Notes de lecture"