Une expédition partie étudier l'explosion de Toungouska
annonce des résultats spectaculaires

 

par Yves, équipe sciences, août 2004

 


 

Petits rappels historiques

A la fin du mois de Juillet de cette année, une expédition russe a décider d'aller explorer le site de Toungouska où s'est produite, le 30 Juin 1908, une explosion gigantesque, dévastant des centaines de km2 d'une zone peu peuplée de Sibérie.

L 'énergie dégagée par l'explosion a été estimée, au vu des dégâts constatés, à environ 100 fois celle dégagée par l'explosion de la bombe d'Hiroshima, c'est à dire 100 fois 10 000 t de l'explosif classique TNT, soit 1 million de tonnes de TNT. Cette explosion a été telle qu'elle a été entendue à plus de 1 500 km de distance, et que des  sismographes installés aux USA à plus de 10 000 km de distance l'ont enregistrée. En matière de témoignages humains, des observateurs situés à presque 200 km de distance ont rapporté avoir vu une lumière identique à celle du soleil dans un ciel clair et dégagé, et entendu le bruit assourdissant de l'explosion. D'autres observateurs, moins chanceux car situés à 50 km de distance environ, ont été jetés au sol ou "blastés" par le souffle de l'explosion. Des trappeurs installés encore un peu plus près ont été, eux, assommés par l'explosion ou soulevés de terre et projetés sur les arbres. Voici un des récits fait par un des témoins, installé dans une petite bourgade à 60 km de l'épicentre de l'explosion: "J'étais assis sur le seuil de la maison de change [note: probablement réservée aux trappeurs qui échangeaient des fourrures contre espèces sonantes et trébuchantes], regardant en direction du nord. Soudain, ce fut comme si le ciel se divisait en deux parties. Au dessus de la forêt, vers le nord, le ciel n'était plus que feu. J'ai ressenti une chaleur intense, comme si ma chemise s'enflammait. A ce moment, il y eu un bruit d'explosion violent, et des craquement assourdissants. J'ai été poussé à plus de 5 mètres de l'entrée de la maison et j'ai perdu connaissance pendant quelques instants."  Il n'y a pas d'image du moment de l'explosion, ou des instants immédiats qui l'ont suivie, mais un artiste a tenté de reconstituer l'évènement. Des photos ont été prises par la suite. Elles confirment toutes l'étendu des dégâts et attestent de l'énorme dégagement énergétique produit pendant un temps très court.

 

 

 

Impressions d’artiste sur l’explosion de Tougounska en 1908

 

Les peintures appartiennent à William K. Hartmann et proviennent du site cité en référence. Elles représentent ce qu’ont pu voir les observateurs à 60 km de distance à gauche, et ce qui devait rester de la forêt à 15 km du site de l’explosion

 

 

Les hypothèses

On ne sait toujours pas exactement ce qui a explosé au dessus du site concerné à ce jour, et on ne le saura probablement jamais avec une certitude absolue, même si la plupart des scientifiques s'accordent pour considérer qu'il s'agit d'un corps céleste.  L'absence d'un cratère météoritique, comme on peut en observer au Canada ou dans l'Oregon, peut s'expliquer facilement par le fait qu'il n'y a pas eu d'impact  réel, mais plutôt explosion à basse altitude. Des calculs estimatifs montrent qu'un météorite ferreux aurait été trop lourd pour ne pas, soit exploser en vol très haut dans l’atmosphère, soit percuter le sol. En revanche un météorite rocheux d'un diamètre de 50 à 60 mètres, et se rapprochant de la surface terrestre à 15 km s-1 aurait pu causer ce type de dommage après explosion à 5 ou 6 km d’altitude.

D'autres hypothèses ont été proposées.  Ainsi, dès 1930, l'astronome américain F.Whipple suggéra que ce cataclysme avait été provoqué par l'explosion d'une comète. Un physicien Russe, Andrei Olkhovatov, a soutenu que l'explosion était liée à un effet géologique, tectonique, car toutes les trajectoires supposées coïncideraient avec des lignes de failles de la région, avec un épicentre situé exactement sur le site d'un ancien cratère d'origine volcanique. Cette hypothèse reste peu crédible néanmoins, même si des effets géomagnétiques ont été observés sur une partie de la trajectoire supposée de l'objet. Une explosion impliquant un corps céleste constitué au moins partiellement d'antimatière ou d'un "mini-trou noir" a aussi été suggérée, y compris dans la prestigieuse revue scientifique "Nature". Des effets analogues aux « electromagnetic pulses » (EMP) ont aussi été notés. Un scientifique russe, Krinov, dit que des témoins ont vu un champignon s'élever dans l'air au moment de l’explosion, et certains auteurs rapportent que des indications d’une exposition à des rayonnements existent. Des poussières vitrifiées, appelées trinitites en raison de leur découverte sur le site de Trinity aux USA, ont été observées, et certains auteurs, dont le prix Nobel Willard Libby, ont rapporté l’existence d’un taux de 14C anormal, sans que ces expériences aient pu être répétées. Seul élément tangible : une concentration inhabituelle de métaux à grand nombre de protons (tels cuivre, or et nickel) a été détectée dans les troncs d’arbres de la région. La dendrochronobiologie (l’analyse des stries d’accroissement des arbres) montre que ce phénomène s’est bien produit après 1908…

 

Implication d’OVNI ?

Une dernière hypothèse propose que l'objet céleste qui a finalement explosé en 1908 pourrait être un vaisseau spatial extra-terrestre. Le premier tenant de cette version a été  D. Ramsey. Des effets biologiques affectant les êtres vivants dans la région, plusieurs années après que le phénomène ait eu lieu, ont été rapportés. Des arbres ont vu leur taux de croissance accélérer. Des graines d'au moins une espèce de pin présenteraient des anomalies génétiques. De plus certains témoins de l’époque, plus éloignés des lieux de « l’impact » ont signalé que l’objet était de forme oblongue…

 

Vue d’artiste du crash d’un objet non identifié

Cette présentation provient du site www.no.viborgskoler.dk/ 04kl/

 

Depuis quelques années, cette hypothèse a séduit Yuri Labvin. Il dirige la « Tunguska Space Phenomenon Public Foundation ». Voilà peu, il a décidé d’aller explorer la région concernée, à la tête d’une équipe d’environ 15 personnes munies de détecteurs de champ magnétique, de détecteurs de métaux, etc. Les recherches ont été menées dans un secteur plus occidental que celui qui a vu se concentrer les recherches précédentes. Le choix de cette région s’est fait, selon Mr. Labvin, sur la base de documents photographiques montrant la présence de débris métalliques. Partie le 29 Juillet, l’expédition était attendue voila quelques jours à Krasnoyarsk. 

Un communiqué des autorités de la région russe d’Evenkia, diffusé par voie électronique indique que les enquêteurs de la « Tunguska Space Phenomenon Public Foundation » ont découvert des restes attestant d’éléments d’origine extraterrestre probable, y compris d’ordre technologique. Yuri Labvin a principalement déclaré « Nous avons trouvé ce que nous cherchions » ; en bref il affirme avoir découvert les débris d'un vaisseau spatial extra-terrestre, tombé en 1908. Cette nouvelle, diffusée par Pravda on line, a d’ailleurs fait l’objet d’une brève de « l’AFP », parue ce jour, le 12 Août 2004, sur Yahoo et reproduite ci-dessous.

En attendant d’en savoir plus, et compte tenu du fait que le phénomène de 1908 a fait couler beaucoup d’encre et de salive, il reste à considérer ces informations avec prudence. D’autant plus qu’il est rare, en science, de trouver ce que l’on cherche du « premier coup ». Les quelques éléments découverts par l’équipe de la « Tunguska Space Phenomenon Public Foundation » correspondent, si l’on y réfléchit, à une aiguille repérée dans une botte de foin, et ce en un temps record ! Pas impossible, mais assez improbable…

 

__________________________________________________________________

Des scientifiques prétendent avoir découvert des débris d'un vaisseau spatial

MOSCOU (AFP) - Des scientifiques russes ont affirmé avoir découvert les débris d'un vaisseau spatial extra-terrestre tombé en 1908 sur le site de Toungouska, en Sibérie, rapporte mercredi soir l'agence russe Interfax.

Les scientifiques, qui appartiennent au Fond du phénomène spatial de Toungouska, ont également trouvé sur place une pierre de 50 kg qu'ils ont envoyé pour analyse à Krasnoyarsk, ville de Sibérie.

Le cataclysme de Toungouska, survenu dans une région désertique de Sibérie, constitue un des plus grands mystères scientifiques du 20e siècle. Le 30 juin 1908, ce qui aurait pu être un météorite a explosé à quelques kilomètres de la rivière Toungouska, provoquant une onde de choc perçue à des centaines de kilomètres à la ronde et dévastant 2.000 km2 de forêt sibérienne. Mais la nature exacte du corps qui a explosé et son origine demeurent un mystère.

 

__________

Références

Intéressant site visant à reconstituer l'évènement à partir des observations humaines.
Les peintures qui illustrent l’article sont tirées de ce site :
http://www.psi.edu/projects/siberia/siberia.html

Remarquable site en anglais sur cet évènement, très complet et abordant toutes les hypothèses :
http://www.icr.org/research/sa/sa-r05.htm

Un autre site de référence sur ce sujet à Bologne :
http://www-th.bo.infn.it/tunguska/

... Et son petit frère français tout aussi remarquable :
http://www.astrosurf.com/lombry/impacts-tunguska.htm

Un autre site, russe, avec une version anglaise, résume une conférence de 1998 sur le sujet :
http://omzg.sscc.ru/TUNGUSKA/

Le résumé sur l’indispensable RR0 :
http://www.rr0.org/1908-06-30_Tunguska.html

L’annonce de la mission de recherche :
http://english.pravda.ru/science/19/94/378/13587_Tungus.html

La brève AP d’août 2004 :
http://fr.news.yahoo.com/040812/202/406zt.html

 


Retour au menu "Brèves"


Retour à l'accueil