Début d'une ambitieuse exploration de Mars


 

WASHINGTON (AFP), le 03-01-2004

 

La plus ambitieuse mission d'exploration de Mars jamais entreprise débutera dans la nuit de samedi 3 janvier à dimanche 4, avec l'arrivée sur la planète rouge du premier de deux robots jumeaux de la Nasa, destinés à parcourir le sol martien pendant trois mois à la recherche de traces de vie.

Cette mission d'un coût record (800 millions de dollars) met en oeuvre des moyens sans précédent: 250 spécialistes et chercheurs de la Nasa mobilisés pendant trois mois pour permettre aux deux robots à six roues de 180 kg, de la taille de voiturettes, de déjouer les pièges d'une planète qui a été le tombeau de tant d'autres tentatives humaines pour percer ses mystères.

L'aventure débute quelques jours seulement après l'arrivée supposée le 25 décembre sur Mars du robot géologue européen Beagle 2, qui demeure obstinément muet depuis cette date.

Les robots américains Mars Expedition Rovers (MER-A et MER-B) sont transportés par deux sondes, Spirit et Opportunity, lancées les 10 juin et 7 juillet. La première plongera dans l'atmosphère martienne samedi, à la vitesse de 5,4 km par seconde, et la seconde prendra le même chemin trois semaines plus tard.

La Nasa a repris le système de son mini-robot Pathfinder utilisé avec succès sur Mars en 1997 pour poser ses engins. A 8,5 km du sol, un parachute sera déployé, puis le bouclier thermique protégeant chaque sonde, devenu inutile, sera largué. De petits réacteurs freineront et stabiliseront alors la sonde dans sa chute.

Puis, huit secondes avant de toucher le sol, de gros coussins d'air seront gonflés autour de la première sonde, lui permettant de rebondir une dizaine de fois avant de s'immobiliser, vers 20H35, heure de Californie (04H35 GMT dimanche).

Une fois les coussins dégonflés, la coquille s'ouvrira comme une corolle, révélant le robot qui commencera à déployer ses panneaux solaires deux heures seulement après s'être immobilisé sur Mars.

Si tous les tests sont concluants, il déploiera alors sa caméra panoramique pour prendre les premières images de son environnement, à 360 degrés, en couleur, avec une qualité identique à celle de la technologie IMAX.

Si tout se passe bien, les premières images devraient être reçues sur Terre au lendemain de l'arrivée du robot sur Mars, et il devrait commencer à se déplacer sur le sol rocailleux au huitième "sol" de son séjour (le sol est une journée martienne qui dure 24 heures, 39 minutes et 35 secondes).

L'arrivée du second robot est prévue le 25 janvier.

La Nasa a multiplié les avertissements sur la difficulté de cette mission et ses risques d'échec si les vents sont trop forts au moment de l'arrivée ou si les robots tombent au mauvais endroit.

"Le risque est réel, le potentiel de découverte l'est aussi, pour améliorer notre compréhension du fonctionnement de cette planète", a estimé l'administrateur de la Nasa chargé de la science, Ed Weiler. Sur 30 missions tentées vers Mars par des sondes, seulement 12 ont réussi au cours des 40 dernières années, a-t-il rappelé.

Mais "il n'y a rien que les hommes n'auraient pu faire de plus pour rendre ces robots meilleurs", a poursuivi M. Weiler.

Les sites retenus sont, pour le premier robot, le cratère Gusev, par 15 degrés sud de l'équateur et, pour le second, la région du Meridiani Planum, une zone d'accumulation d'oxyde de fer située par deux degrés sud de l'équateur.

Alimentés par l'énergie solaire, les Rovers pourront se déplacer de 40 m par sol, soit davantage que la distance parcourue pendant toute la mission américaine Pathfinder, dont le mini-robot Sojourner de 10 kg avait été le premier à se déplacer sur Mars, en 1997.

Cette mission "n'est pas un sprint, c'est un marathon", a estimé Steve Squyres, de Cornell University, le scientifique en chef de la mission en évoquant les trois mois pendant lesquels les deux robots exploreront la planète, avec la vélocité de "deux tortues des Galapagos".

selon une dépêche de l'AFP, rapportée par Wanadoo: http://actu.wanadoo.fr/Article/article_une_040103064101.9oh07z0k.html


Retour au menu "NEWS"


Retour à l'accueil