De la terre à la lune, la Pravda dit-elle la vérité?

Afflux d'informations ufologiques dans le quotidien russe

par Yves, équipes science et enquêtes administratives


 

Voilà quelques mois, Ufocom faisait état d'une observation d'ovni qui aurait été faite à proximité de Barnaoul en Sibérie (voir http://www.ufocom.org/UfocomS/Barnaoul_3.htm ). Ces observations en Russie, ex-état de l'Union Soviétique, ne sont pas isolées. Les historiens du dossier ufo se rappellent sans doute du cas étrange de ce soi-disant "foo-fighter" entouré de soldats soviétiques, dont la photo avait été publiée dans les années 40. Sans ce prononcer sur la véracité de ce document, rappelons que ces foo-fighters avaient été décrits comme des armes secrètes nazies. En pleine période de tension, on ne peut s'empêcher de penser qu'il était probablement de bon ton de montrer à une opinion publique captive et inquiète que l'on était prêt à faire face à tout, y compris aux armes les plus sophistiquées.

 

Soldats soviétiques entourant une structure éxotique
Cliché pris autour de 1940

 

Curieusement, un cas similaire s'est produit à la fin des années 60, précisément en 1967. Des documents photographiques présentent des soldats soviétiques autour d'une structure circulaire, enfoncée dans le sol, et qui ressemble à s'y méprendre à une "soucoupe volante". Là aussi, sans vouloir se prononcer sur l'authenticité des documents, et sur la véracité des faits, on ne peut que rappeler que cette période était aussi tendue que la précédente. Nous étions en effet en pleine guerre froide, en pleine guerre des 6 jours au Moyen-Orient, en pleine guerre du Viet-Nam... Bien sur il faut se méfier de ce genre de corrélations, car on pourra toujours faire remarquer que le premier "simple" des bee-gee's a été produit en cette même année sans que cela apporte quoi que ce soit au débat... Curieusement, c'est aussi en 1967 que s'est produit l'étrange incident de Malmstrom AFB, où le fonctionnement de missiles intercontinentaux Minuteman s'est trouvé complètement perturbé alors qu'un phénomène de type ovni était observable a proximité des silos de tir (voir sur notre site: http://www.ufocom.org/UfocomS/malm67.htm).

Crash d'ovni supposé en Russie, ca. 1967

Quoi qu'il en soit, les observations en Russie sont suffisamment rares - et surtout suffisamment peu médiatisées - pour que l'on n'y prête pas attention, surtout lorsque celles-ci sont portées à notre connaissance par un journal tel que "la Pravda". Dans plusieurs de ses éditions électroniques récentes, ce journal rapporte des faits étranges, que nous ne sommes pas en mesure de vérifier, et que nous reprenons donc avec toutes les mises en garde d'usage.

De la Terre...

Le premier article d'intérêt se rapporte à la catastrophe nucléaire de Chernobyl. Les faits: le 26 Avril 1986, vers 01H00 du matin, l'unité 4 de la centrale fait l'objet d'une séquence d'essai. Cette séquence impliquait que la puissance du générateur devait être ramenée à 30% environ de la puissance nominale. Par erreur, la puissance programmée fut de 1%, ce qui eut pour effet de générer une situation à risque en raison de la radioactivité restant à dissiper et de l'instabilité du réacteur dans ces conditions de fonctionnement. Les barres de contrôles sont alors relevées pour relancer le générateur, dans une zone de puissance où son fonctionnement est moins instable. La manoeuvre s'accompagne de la désactivation d'une partie du circuit de refroidissement. Le réacteur repart, mais trop vite pour que l'énorme chaleur produite par la réaction nucléaire puisse être évacuée par le circuit de refroidissement. La puissance produite atteint 130 fois les valeurs maximum autorisées. Les barres de contrôle sont trop relevées pour pouvoir être redescendues rapidement. En quelques secondes, la température augmente au delà des toutes limites acceptables, transformant en vapeur et en gaz l'intérieur du coeur. La pression ainsi produite, équivalente à plus d'une tonne de TNT, fait exploser l'enceinte de confinement de métal et d'acier. En quelques minutes, 100 megaCuries de composés radioactifs sont libérés dans l'atmosphère, contaminant pour longtemps les régions proches, et de façon très perceptible, une bonne partie de l'Europe... Il faudra des heures pour éteindre les incendies qui en ont résulté, de semaines pour en percevoir les effets sur les courageux personnels de secours qui sont intervenus sur les lieux, et qui en ont payé lourdement le prix, et des années avant que nous puissions en percevoir toutes les conséquences.

Le réacteur n°4 en cours de construction à Chernobyl

 

Mais quel rapport avec les ovnis? Et bien voilà: d'après plusieurs témoins oculaires (une centaine d'après "la Pravda"), un phénomène aérien non identifié aurait été observé au dessus de la centrale partiellement détruite, pendant six heures. L'un de ces témoins, Mikhail Varitsky, rapporte ce qui suit: "Mes collègues de l'équipe de secours et moi, nous nous sommes rendus à proximité du site de l'accident dans la nuit. Nous avons observé une sorte de boule de feu qui flottait doucement dans le ciel. Je pense que cette boule devait mesurer six à huit mètres de diamètre. D'un coup, deux rayons rouges intenses se sont dirigés vers l'unité 4. Cela a duré 3 minutes. Ces lumières se sont éteintes et l'objet est reparti vers le nord-ouest." Dans le même temps, le niveau de radioactivité a décru brusquement d'un facteur 4, toujours selon "La Pravda". Compte tenu du stress lié à la situation, de l'existence d'incendie, le témoignage présenté ici doit être pris en considération mais avec précaution. Ceci dit, 3 ans plus tard, le niveau de radioactivité augmente de nouveau au dessus de la centrale. Des témoins, dont le Docteur Gospina, observent alors juste à la verticale de la centrale un autre phénomène non-identifié, un objet, de couleur ambre... Et toujours d'après la Pravda, un photographe capture sur la pellicule un objet similaire, toujours au dessus de la centrale, en 1990...

...A la lune

La Pravda n'en n'est pas à sa première publication sur le sujet "sensible" des ovnis. En plus de l'article récent sur les "ovnis de Saddam" (analysé sur notre site: http://www.ufocom.org/pages/v_fr/m_articles/saddam/saddam.htm), ce même journal, toujours sans son édition électronique, abordait le sujet "controversé" des observations des astronautes américains lors de leurs missions lunaires. La Pravda reprend en cela les informations d'un autre journal Russe, Vecherny Volgograd. Celui ci faisait état d'une conférence de presse de Richard Hogland sur le sujet, conférence tenue au club de la presse à Washington en Juillet 2002. Richard Hoagland y développait son point de vue sur les artefacts non humains qui aurait été repérés sur la lune au cours de diverses missions spatiales. Il rapporte également les propos qui ont été attribués à certains astronautes qui auraient fait état en termes plus ou moins sibyllins d'une présence extra terrestre sur la lune (ce qui, après tout, est tout à fait conforme à la définition du mot extra terrestre!). Citons par exemple, en indiquant que leur authenticité a été débattue, cet échange entre Houston, Amstrong et Aldrin, ou, dans un autre contexte, ces propos échangés entre la navette "Discovery" et Houston ..."Houston, we still have the alien spacecraft under observance".

 
Fichiers audio:  
 
Neil Armstrong and Edwin "Buzz" Aldrin - Apollo 11
                               
Discovery


Ce qui paraît intéressant dans cet article de Pravda n'est pas l'histoire qui y est relatée, sujette à caution, mais le fait même que cette conférence de presse fasse l'objet d'un article complet, quelques mois avant celui publié sur "les ovnis de Chernobyl". Peu de journaux Français proposeraient ce genre d'articles à leurs lecteurs. Il est vrai que dans le dossier ovnis, les informations données sont parfois difficilement contrôlables. De plus, l'esprit cartésien "bien de chez nous" s'accommode assez mal de ces phénomène aériens fugitifs, dont l'étude scientifique est malaisée, en partie en raison de cette fugacité, de l'absence de relation cause-effet et de l'absence de reproductibilité. On peut donc s'interroger sur le pourquoi de la publication de telles informations dans La Pravda. Campagne d'information / désinformation? Soutien russe à un "activiste pro-ovnis"? Dans ce cas, pourquoi? Ou de façon plus prosaïque, ne serait-ce que du sensationnalisme destiné à vendre du papier? Rappelons quand même que "La Pravda" n'est pas largement distribuée en Europe de l'ouest ou sur le continent nord-américain....

Pour avoir une vision plus professionnelle sur cette question, j'ai demandé son avis à un journaliste de référence en aéronautique, Bernard Thouanel, rédacteur en chef de VSD Hors-Série "ovnis". Voici ce qu'il en dit:

"De toute évidence, la Pravda progresse dans le sens du vent. Il y a une vague d'intérêt pour les ovnis de façon générale, et il est donc normal que la Pravda "surfe" sur cette vague. Ceci est d'ailleurs le cas d'autres journaux. L'hebdomadaire VSD, par exemple, est resté pendant 3 ans silencieux sur le sujet; malgré la parution régulière du VSD Hors-Série. Depuis quelques mois, cependant, ce journal s'est mis à diffuser des articles sur la question des ovnis parce que le lectorat s'y intéresse, et parce que les nouveaux patrons de la rédaction se sont aperçus des chiffres de ventes que générait VSD Hors-Série Ovnis depuis 1998. C'est donc réellement un sujet qui fascine une part du grand public. Dans le cas de "La Pravda", ne cherchons pas autour d'une hypothèse de politique de désinformation ou de grand secret... L'affaire de Barnaoul, sur laquelle VSD Hors-Série avait été un des seuls journaux à enquêter en profondeur, avait été propagée dans les médias Russes. Elle est passée au-delà des frontières via des dépêches "interfax" et "AFP", et a ainsi contribué à susciter clairement un regain d'intérêt en Russie... De là à affirmer que toutes les infos diffusées par "Pravda" sont bonnes à prendre... Je dirais : peut-être mais avec de longues pincettes. "

Prenons acte de l'opinion de Bernard Thouanel, et ajoutons que ces articles de "Pravda", dans leur version électronique tout au moins, ont le mérite de fournir un certains nombres de liens en rapport avec l'article écrit, dont certains ne sont pas inintéressants...."

 

Une position raisonnable

Au delà de ces deux articles, il faut aussi en citer un autre, toujours dans l'édition électronique de la Pravda, écrit par le journaliste Vasily Bubnov, et qui présente ce qui me paraît être une position raisonnable en matière d'appréciation et d'étude de ces phénomènes. Je cite des extraits de cet article, intitulé "Cinquante-cinq années d'illusions".

" De nos jours, l'étude des visites d'extraterrestre est devenu un merveilleux business, bien organisé, et pas seulement au bénéfice des affaires de petits groupes d'enthousiastes de ces questions. Ce fait, sans aucun doute, ne peut que nuire à l'analyse objective de différents phénomènes qui restent encore, pour le moment, sans explication scientifique.... En réalité, il n'existe pas de preuve convainquante de l'existence de civilisations extraterrestres. Mais, dans le même temps, tout phénomène non explicable ne peut être traité comme une imposture mise en place par des individus avides de sensationnel. Tous les phénomènes de ce type devraient être soigneusement étudiés, de façon objective, pour tenter de prouver ou non l'existence de civilisations extraterrestres".

Il est difficile de ne pas être d'accord avec ce texte. Il s'agit d'ailleurs, là, de la ligne de conduite choisie depuis longtemps par Ufocom...

 

Yves
Juin 2003

Equipes science et
Enquêtes administratives

Merci à Mohamed, équipe science pour ses précisions et commentaires sur l'accident de Chernobyl.

 

Références

 

Sur les traces lunaires:
http://www.evolutiesprong.com/Diverse%20Info/Pravda_RU%20Sensation%20Cities%20Found%20on%20the%20Moon!.htm

Sur Chernobyl:
http://english.pravda.ru/main/2002/09/16/36691.html

Sur "55ans d'illusion"
http://english.pravda.ru/main/2002/06/24/30993.html


Retour au menu "Articles"


Retour au menu