La Toupie de Leik Myrabo

D'après un article rédigé par Stéphane Raphaël et paru dans "Sciences & Avenir" (juillet 98, page 85)

Mettre des satellites en orbite sans une seule larme de carburant : impossible? Et bien si, le célèbre ingénieur en aérospatiale du Rensselaer Polytechnic Institute (Etat de New York, USA), Leik Myrabo, est sur le point d'y parvenir.

Comment? En utilisant un engin en forme de toupie qui dans sa version "test" actuelle est une capsule en aluminium de 15 cm d'envergure et pèse entre 25 et 50 grammes. Le chercheur emploie un jet puissant de nitrogène qui fait tourner l'appareil sur lui-même à raison de 6000 rotations par minute. Grâce à la force gyroscopique, il se stabilise à la verticale.

Ensuite, un laser d'une puissance de 10 kilowatts vient illuminer ses parois en aluminium qui agissent comme des miroirs et concentrent le faisceau laser sur l'air situé en dessous de l'appareil, dans la chambre de combustion.

Dans cette chambre, le laser ionise l'air et crée ainsi un champ électromagnétique sous forme de plasma (les électrons se séparent des atomes et l'air devient conducteur d'électricité). Cette réaction engendre une impulsion mécanique verticale et fait décoller la "toupie".

Entre chaque "tir" du laser (20 par seconde), l'air est renouvelé dans la chambre, assurant ainsi les autres "sessions" de combustion. Un appareillage optique (de type téléscope) permet au laser de garder la capsule dans sa ligne de mire.

Le nom de cette machine : le Lightcraft. Myrabo affirme que d'ici à 5 ans, on pourra faire décoller des engins de 1,5 m de diamètre et que ceux-ci pourront atteindre une altitude de 200 km. Mais pour envoyer une charge de 50 kg sur orbite, le Lightcraft devra atteindre une vitesse d'au moins mach 25 (7,5 kilomètres/secondes). La puissance du laser devra donc être exprimée en mégawatts! Jusqu'ici, Myrabo a réussi à faire "voler" sa toupie à une vingtaine de mètres.

L'US Air Force vient de proposer au chercheur de continuer ses travaux sur la base de White Sands où se trouve le MIRACL (voir article UFOCOM), le laser le plus puissant du monde. On comprend l'intérêt des militaires pour les "jouets" de Leik Myrabo qui diviseraient par 100 le coût d'un lancement de satellite.

 

LIENS ET REFERENCES

http://www.rpi.edu/dept/NewsComm/Magazine/Sept96/space16.html

http://sddtsun.sddt.com/files/librarywire/98/04/02/1b.html

http://www.meche.rpi.edu/faculty/member/myrabo.html

http://www.ple.af.mil/public/articles/971027lc.htm

http://www.ple.af.mil/lcimages.htm

http://www.newscientist.com/ns/980110/features.html

http://www.bbc.co.uk/tw/previous/ff4.shtml

http://www.aiaa.com/information/technical/rev-prop.html

http://www.mygale.org/~azago/leik.htm

http://www-aero.meche.rpi.edu/Curriculum/TAVD/

http://www-aero.meche.rpi.edu/Research/MHD/index.html


Retour au menu "Sciences"


Retour au menu