Les Lumières de Phoenix, 1997

 


 

La nuit du 13 mars 1997, aux alentours de 22h00, un phénomène inhabituel s’est produit au-dessus de la ville de Phoenix, dans l’Etat d’Arizona (USA). Plusieurs centaines, voire des milliers, de personnes ont pu l’observer et quelques personnes ont réussi à le filmer dans d’excellentes conditions (extrait vidéo en Real Media - zip 750 Ko : cliquer ici !).

La séquence tournée par Mike et Sue Krzyston, de leur appartement de la 191ème avenue, est sans doute l’une des meilleures, ne fût-ce que pour l’angle d’observation. Celle de Tom King, depuis Chandler Boulevard au croisement de la 40ème rue, fait également partie de celles-là. Steve Blonder était également présent à ce même endroit et réussit à filmer le phénomène. Les simples témoins oculaires se comptent par centaines !

Mais voici plutôt de quoi il s’agit. Les témoins ont pu voir une première " boule " lumineuse apparaître au-dessus des montagnes voisines de Phoenix. De cette lumière en sont sorties d’autres qui se sont alignées selon un intervalle assez régulier. Sept lumières stationnaires au total, dont les intensités sont variables et non-constantes. Le phénomène a duré plusieurs minutes.

Les observations ne se sont pas limitées à la ville de Phoenix et à cette seule anomalie. A Scottsdale, deux témoins filment des lumières formant un triangle, ou un " V ", qui les survolent lentement. Nous sommes le 13 mars 97, il est 20h28. Ils filmeront également, vers 22h05, les lumières de Phoenix depuis la Cave Creek Road à Scottsdale.

La tour de l’aéroport de Phoenix observe également le phénomène en visuel mais n’enregistre rien sur les radars.

Toutes ces images furent diffusées par l’ensemble des médias américains. Le public veut savoir.

En mai 97, un membre du conseil municipal de Phoenix, Miss Francis Barwood, interpella les autorités de la ville qui restèrent muet, mais arborant un semi-sourire. Mme Barwood fut tournée en ridicule ! Et pourtant, elle demandait simplement si quelqu’un avait des renseignements sur cette affaire. Vous pouvez télécharger un extrait vidéo en Real Media en cliquant ici (fichier zip de 375 Ko).

Non loin de Phoenix, à l’ouest de la ville, se trouve la base aérienne de Luke (Luke AFB – 56ème Wing de Chasse accueillant des F-16 et un centre d’entraînement OTAN pour leurs pilotes) et les autorités militaires y ont été interrogées. Dans un premier, Luke AFB a déclaré que rien d’anormal ne s’était passé et restèrent assez silencieux. Ce n’est que quelques mois plus tard, que les militaires donnèrent leur version des faits : les lumières de Phoenix sont le résultat d’un largage de " flares " (fusées éclairantes pouvant aussi servir de leurre pour les missiles air-to-air guidés par infrarouges) au cours d’un exercice.

L’explication n’a pas satisfait les ufologues locaux, ni même les témoins d’ailleurs… Et vous, qu’en pensez-vous ? Ci-dessous, à gauche, des flares. A droite, les lumières de Phoenix.

Il faut savoir que les " flares ", lâchés par hélicoptère, sont généralement suspendus à des petits parachutes. Les " flares " employés sur les avions sont différents de ceux montrés ci-dessus. Ils n’ont pas de parachutes. Elles sont éjectées, mises à feu, de manière symétrique et cela occasionne un panache de fumée assez visibles. Ces " flares " ne restent pas à la même altitude et ils ne sont pas visibles plusieurs minutes ! Ce sont des fusées au premier sens du mot, de petites roquettes qui obéissent aux lois de Newton. De plus, la mise à feu est visible (petits éclairs) et les fusées ne restent pas en l’air éternellement… Mais de toutes façons, les engins qui dispensent ces " flares " sont, eux, bien visibles et font du bruit ! Vous pouvez vous en rendre compte sur cette photo : http://vmapa.com/images/plane_drop_flares.jpg.

Jim Dilettosa, spécialiste en analyse d’images et patron de la société Village Labs Inc., a travaillé sur toutes les séquences et prétend qu’il ne peut en aucun cas s’agir de flares. L’ufologue Bill Hamilton et le chasseur d’images Tom King en sont, eux aussi, convaincus. A noter que toutes ces personnes ont commercialisé un produit issu de cette affaire, ce qui est toujours dommage même si cela n’implique pas que le produit en question soit une arnaque. Tout le monde doit vivre… Mais, malheureusement, on ne m’ôtera pas de la tête que bon nombre de personnes " sceptiques " considèrent cela comme étant un élément négatif.

Jim Dilettoso, président de Village Labs Inc.

Tom King, ufologue, chasseur d'images

 

Bill Hamilton, président de Skywatch International

La meilleure chose à faire est de regarder ces images et de se poser certaines questions d’ordre logique. Ensuite, il faut trouver les personnes qui sont en mesure, si ce n’est de vous donner les réponses, de vous en apporter certains éléments.

En conclusion, à mon sens ce ne sont pas des flares de type connu. Je ne suis même pas certain du tout que ces lumières soient des flares. Pour un Européen, il est difficile d’en dire plus. Phoenix reste un cas officiellement élucidé mais non-admis par la population. De plus, aucune autorité ne semble vouloir enquêter sérieusement sur l’affaire. Pourquoi ? Ce phénomène n’était-il pas assez significatif ?

Thierry, 10 mai 99


SOURCES TELEVISUELLES

Discovery Channel, A&E.

LIENS SUR LE WEB

http://www.fastnet.it/utenti/caporelli/f-16countermeasures.htm
AZ Central | TV Now!
Ed Dames - Phoenix Lights
Jim Dilettoso - The Mysterious Phoenix Lights
Luke AFB Web Site -- \Fighter Country On-Line\
March 13 UFOS over Phoenix, by Tom King and Bill Hamilton
Phoenix Light, by Jim Dilettoso
Phoenix Mass Sightings Update, from Peter Davenport - Nov. 21 1997
broadcast.com Shows (Sightings Archives)
SIGHTINGS
The \Phoenix Lights\ of March 1997
UN IN SEDONA
http://vmapa.com/images/plane_drop_flares.jpg
HotBot results: phoenix lights (1+)


Retour au menu "Articles"


Retour à l'accueil