Gros temps sur NGC 3783! Chandra détecte des vents de plus d'un million et demi de kilomètres/heures à proximité d'un trou noir

(NASA News 25 mai 2000)

La station de mesure de rayons X « Chandra », de la NASA, a analysé les environs agités d'un trou noir géant situé au centre de la galaxie NGC 3783, et évalué les effets majeurs des radiations intenses produites par la matière avant qu'elle ne « plonge » vers le trou noir. Les radiations émises échauffent le gaz alentour, et engendrent des vents de plus de 1,5 million de km/h, échappant à l'emprise écrasante de la gravité du trou noir.

Une équipe de chercheurs a utilisé le détecteur d'événements à haute énergie de Chandra, en association avec la caméra CDD - rayons X embarquée, pour étudier les propriétés de ces vents. « Les observations de rayons X ont permis de mettre en évidence ces puissants flux de gaz, dont l'existence avait été suspectée, mais qu'il avait été impossible d'étudier auparavant avec précision » dit le Pr. Niel Brandt, de l'Université d'Etat de Pennsylvanie, à University Park, l'un des directeurs de l'équipe.

Les chercheurs ont aussi obtenu un spectre de rayons X du phénomène. « Il s'agit du spectre le plus fin qui ait jamais été pris d'une galaxie possèdant un trou noir actif » dit le Dr. Shai Kaspi, de l'Université de Pennsylvanie. « Il révèle que les vents contiennent de l'oxygène, du néon, de magnésium, de la silice, du souffre, de l'argon et du fer. » Une analyse de ces vents par un des membres de l'équipe, le Pr. H. Netzer de l'Université de Tel-Aviv, en Israël, montre que ces vents entourent presque complètement le trou noir.

L'horizon de l'événement (le diamètre du trou noir) de NGC 3783 a un diamètre d'environ 100 fois celui de notre soleil, mais il produit autant de radiations qu'un milliard de soleils, en aspirant la matière à une vitesse proche de celle de la lumière. Une partie de ces puissantes radiations est absorbée par le nuage de gaz qui entoure le trou noir. Les électrons des atomes de gaz sont portés à de hauts niveaux énergétiquex et certains sont arrachés des atomes. Le gaz environnant est porté à plus de cent mille degrés Celsius et poussé à l'écart du trou noir, vers la galaxie.

Les images associées à ce communiqué de presse peuvent se trouver à: http://chandra.harvard.edu et http://chandra.nasa.gov

Informations tirées pour l'essentiel de:

http://www1.msfc.nasa.gov/NEWSROOM/news/releases/2000/00-166.html

Yves, Cons. Gen. UFOCOM

Mai 2000


Retour au menu "NEWS"


Retour au menu