LE JPL A ETE CHOISI AFIN DE DEVELOPPER DES ROBOTS MINIATURES POUR LES SOLDATS DE DEMAIN

BUREAU DES RELATIONS AVEC LES MEDIAS
JET PROPULSION LABORATORY
INSTITUT DE TECHNOLOGIE DE CALIFORNIE
NATIONAL AERONAUTICS AND SPACE ADMINISTRATION
PASADENA, CALIFORNIE 91109.  TÉLÉPHONE (818) 354-5011

Contact: John G. Watson
http://www.jpl.nasa.gov/

 

 

Le 8 septembre 1998

Le jour où des robots mobiles tactiques serviront comme des "militaires de pointe", inspectant le terrain ennemi pendant des opérations de combat, est aujourd'hui plus proche de la réalité, grâce à la sélection du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, situé à Pasadena (Californie), par l'Agence des Projets de Recherches Avancées de Défense des Etats-Unis (DARPA), afin de conduire un consortium dont l'objectif est de créer un robot mobile tactique miniature pour des opérations en milieu urbain.

Le JPL a été sélectionné parmi 50 finalistes pour recevoir ce contrat de 4 millions de dollars et d'une durée de développement de 18 mois.

Tiré des technologies robotiques développées pour les programmes spatiaux, ces mini-robots "pouvant tenir dans un sac à dos" innoveront par leur petite dimension (moins de 40 centimètres de long), leur poids léger, leur maniabilité et leur perception en temps-réel en navigation et reconnaissance.

"Nous sommes heureux d'avoir l'opportunité de contribuer aux technologies de la défense américaine et d'exploiter une synergie précieuse dans les applications de la robotique spatiale et militaire, sur des terrains non-structurés", a déclaré Charles Weisbin, directeur de l'unité de robotique et des technologies d'exploration de Mars (conseil d'administration des technologies et des programmes appliqués du JPL). "Le véhicule développé lors de cet effort commun sera à l'avant-garde d'une nouvelle génération de systèmes de senseurs miniatures, mobiles et intelligents ".

Ces mini-robots seront suffisamment petits pour être portés facilement et déployés par un soldat seul, mais aussi assez robustes afin de survivre aux chocs lorsqu'il sera lancé sur des grillages, au travers de vitre et autres barrières. Il sera capable de grimper des escaliers ou d'autres obstacles rapidement, de mener une surveillance détaillée et de dresser une carte des lieux intérieurs et extérieurs, de découvrir et localiser les forces ennemies.

"Ces dernières années, nous avons dépensé beaucoup de temps et d'énergie en analysant les concepts d'emploi de ces plate-formes robotiques portatives et nous sommes convaincus de leur impact révolutionnaire lors des combats", nous a confirmé le Lieutenant Colonel John Blitch anciennement responsable des systèmes inhabités au Special Operations Command et actuellement directeur du Programme de Robotique Tactique Mobile du DARPA.

Comme appui lors d'opérations de "nettoyage" de bâtiments, un robot mobile tactique pourrait être lancé par une porte, être dirigé au fond d'un couloir et être commandé afin de se précipiter le long d'un mur ou de grimper les escaliers jusqu'à ce que les senseurs laser, situés sur les côtés, détectent une porte ou un embranchement. Il pourrait alors repérer des entités hostiles, mettre hors fonction des pièges, décharcher ce qu'il transporte ou simplement s'arrêter et écouter avec son système acoustique/vibration avant de continuer sa reconnaissance dans un nouvel endroit.

A l'extérieur, le robot pourrait se déplacer et se cacher le long d'un coin de rue pour jeter un coup d'oeil à l'intersection suivante. Il pourrait évoluer dans un fossé et, parfois s'arrêter, afin d'écouter, ou encore être déployé pour utiliser sa capacité de vidéo-détection de mouvement et ainsi agir comme un ailier pour couvrir le flanc d'un soldat.

Les membres du consortium et leurs domaines de compétences sont : IS Robotic situé à Somerville dans le Main (plate-formes robotiques); l'Université de Carnegie Mellon, à Pittsburgh (perception); le Laboratoire National d'Oak Ridge, Oak Ridge, TN (cartographie), et l'Université de Californie du Sud, Los Angeles (interface opérateur).

Bâti sur les dessins créés durant la première phase de 6 mois, terminée l'année dernière (coût : 400 000 dollars), le consortium s'attache maintenant à la seconde phase du Programme de Robotique Mobile Tactique du DARPA, en développant le prototype du robot miniature. L'achèvement de cette seconde phase du projet, est programmée pour la fin de 1999.

Pour plus d'information sur les activités de la robotique du JPL, consultez le site internet http://RMET.jpl.nasa.gov/RMET/index.html.

Traduit de l'anglais par Fabien (UFOCOM)


Retour au menu "NEWS" / Retour au menu "Sciences"


Retour au menu