OVNI vu par des gendarmes français en Seine-Maritime

Le vendredi 18 septembre 98

 

Mardi 22 septembre, un membre du CEOF (Centre d'Etude OVNI France) postait ceci dans le newsgroup "francom.ovni" :

Lu dans le quotidien "Aujourd'hui: Edition du parisien" du lundi 21/09/98

"OVNI: Un Objet Volant Non Identifié a été repéré par des policiers et des gendarmes. Cela s'est passé vendredi soir au-dessus de l'estuaire de la Seine, entre Le Havre et Honfleur (Seine-Maritime). L'objet, qui se déplaçait très lentement dans le ciel, était composé d'un disque lumineux et de trois points également lumineux. Il a été vu depuis Le Havre et Honfleur."

Par la suite, j'apprenais que le SEPRA avait conclu à une erreur d'interprêtation des pandores : il s'agit en fait de Jupiter et de ses 3 satellites.

Cette conclusion a été diffusée sur les ondes de France-Inter (radio française) et a été confirmée de vive-voix par Mr Vélasco lui-même à l'écrivain - enquêteur Gildas Bourdais.

Ici, à l'UFOCOM, Fabrice, notre coordinateur scientifique (astrophysicien - physicien nucléaire) semble quelque peu surpris par cette conclusion. Il est impossible de voir les satellites de Jupiter à l'oeil nu.

Mais un simple astronome amateur aurait pu vous le dire. Aussi, s'agit-il peut-être de satellites que nous mettons nous mêmes en orbite, en conjonction avec Jupiter? Mais alors quid de Jupiter qui, par rapport à nos satellites, semble être immobile...?

Enfin... cela commence à faire beaucoup de gens qui se trompent. Et parfois même grossièrement. Mais nous ne sommes que des hommes imparfaits. Personne n'est à l'abri d'une erreur...

Y-aurait-il un malentendu quelque part?

Thierry, le 01 octobre 98.


INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

par Fabrice, coord. scientifique de l'UFOCOM.

 

J'ai verifié la disposition des 4 grands satellites de Jupiter le vendredi 18 septembre 98 a 21h TU (22h locales):

Pour commencer, les cinq corps sont alignés. Evidemment, le système est complètement immobile sur l'échelle de temps considerée.

Ganymède (le plus brillant, dommage!) est derrière la planete, et Io (2e en brillance) est a l'extrême limite de la résolution angulaire de l'oeil (1' d'angle), mais compte tenu de la luminosité de la planète, il doit se noyer dans le "halo". Je rappelle que le rayon apparent de la Lune est de 30', c'est a dire la moitié de la largeur de l'auriculaire bras tendu...

Les deux autres, Europe et Callisto sont loins de la planète (3' et 6') mais leur lluminosite est tres faible, proche des limites humaines (magnitudes 5.1 et 5.5 le maximum visible étant 6 avec une bonne vue), c'est a dire brillantes comme les plus faibles étoiles qu'on puisse apercevoir par tres beau temps. Il faudrait connaitre la météo de ce jour. En plus, manque de chance, ces temps ci, Jupiter est très brillante (magnitude -3, mieux que Sirius), et sa luminosite doit fortement gêner la vue des satellites.

Donc, ils sont vraiment invisibles à l'oeil nu, ou peu s'en faut. Un observateur exercé, ayant une vue excellente et si la météo est parfaite, aurait sans doute pu deviner la présence de Callisto, *peut-être* d'Europe...

Fabrice, le 02 octobre 98


Retour au menu "NEWS"


Retour au menu