Notre Galaxie compterait un milliard de planètes comme la Terre

Dépêche AFP du 10 avril 2002


LONDRES - 10 avril 2002 (AFP) - Un milliard de planètes semblables à la Terre, capables d'abriter la vie, pourraient exister dans notre galaxie, selon de nouvelles recherches rendues publiques mercredi par des astronomes britanniques de l'Open University.

Les chercheurs ont mis au point un nouveau modèle de simulation sur ordinateur qui permet d'estimer combien de systèmes solaires sont susceptibles d'abriter des planètes semblables à la Terre, notamment par leur humidité et leur température. Leur conclusion, présentée mercredi au Congrès national des astronomes à Bristol, est qu'il pourrait exister au moins un milliard de planètes, capables comme la Terre d'abriter la vie.

Les astronomes pensent que ce n'est plus qu'une question de temps avant que des téléscopes capables de les repérer soient mis au point. "Il pourrait y avoir au moins un milliard d'autres "Terres" dans la Voie Lactée, et bien plus encore si nous trouvons des systèmes solaires plus semblables au nôtre, avec des planètes géantes éloignées des zones habitables" a declaré le professeur Barrie Jones.

Le système de calcul projette des "Terres" hypothétiques en orbite dans des zones à température modérée pouvant permettre la vie humaine, sur le modèle de la "zone Goldilocks" (Boucles d'or), qui s'étend dans notre système solaire de l'orbite de Venus à celle de Mars.

Le système de calcul établit ensuite dans quelle mesure ces planètes semblables à la Terre sont susceptibles d'être éjectées par les champs de gravitation de planètes voisines plus importantes.

Près de 100 planètes ont dejà été détectées en orbite près des étoiles, mais elles contiennent essentiellement du gaz, étant ainsi plus proches de Jupiter que de la Terre.

Le système solaire connu comme étant jusqu'à présent le plus proche du nôtre est "Ursae Majoris 47", une étoile un peu plus vieille que le soleil. Ce système solaire est situé à 51 années-lumière de la Terre.

Deux planètes géantes y ont été détectées en orbite de l'étoile. Toutefois, la présence de ces deux planètes et leurs champs de gravitation n'excluent pas l'existence d'une planète type terre.

"Ce système solaire vaut la peine d'être exploré car il abrite peut-être la vie", a dit le professeur Jones.

Source http://fr.news.yahoo.com/020410/202/2jmm1.html

 


Retour au menu "NEWS"


Retour à l'accueil