Un pilote de la Force Aérienne Chinoise prend en chasse un Ovni

(source : dépêche AFP - traduit de l'anglais par Fabien)

SHANGAI, le 5 Nov. 1998 -- (Agence France Presse) Un journal, contrôlé par le gouvernement, a rapporté, ce jeudi, que l'Air Force a eu le mois dernier une expérience de recontre rapproché avec un Ovni  qu'un pilote a décrit comme "sorti des films étrangers".

Le rapport du Daily Hebei -- repris dans le journal Baokan Wenzhai -- nous donne le récit d'un jeu de "chat et souris" aérien.

Il est mentionné qu'au moins 140 personnes ont vu l'objet depuis le sol.

L'Hebei Daily rapporte que ces événements ont eu lieu le 19 octobre et qu'une enquète menée par les départements du gouvernement local est encore en cours.

Le rapport du journal et des sources militaires montrent une ouverture qui contraste énormément avec le fameux secret entretenu par Washingten au sujet des ovnis.

Il nous indique que la rencontre a commencé alors que quatre radars différents situés au nord de la province d'Heibei ont accroché une cible mouvante inconnue dans l'espace aérien située juste sous une base militaire d'entrainement de vol, à côté de la ville de Changzhou.

Pour les observateurs de la base, l'ovni est d'abord apparu comme une "petite étoile" qui ensuite a grossi, et grossi encore. Le rapport nous informe que peut-être l'objet descendait en altitude.

Ils ont décrit l'objet comme surmonté d'un dome en forme de champignon, et ayant un fond plat couvert de lumières brillantes et tournant continuellemnt.

Un officier de la base, nommé Li, rapporta ce qui suit à ses supérieurs, qui avaient ordonné une interception aérienne amée (Jianjiao-6) afin de pousuivre l'objet, ayant pris soin de vérifier d'abord qu'il n'y avait pas d'avion civil dans les alentours.

Les deux pilotes à bord ont déclaré que l'objet ressemblait très fort à ce qu'ils avaient pu voir dans des films de science fiction.

Quand ils approchèrent à moins de 4 000 mètres de l'ovni, au dessus du conté de Qing, l'objet monta brutalement, échappant ainsi aux possibilités d'approche

L'objet semblait jouer avec le chasseur en le distançant à chaque fois et en réapparaissant juste au dessus, nous on dit les pilotes.

Le rapport nous indique qu'une demande de permission de tir au canon depuis l'avion a été refusée par le commandement au sol.

L'intercepteur a été obligé de retourner à la base après être à court de carburant à une altitude de 12 000 mètres. Alors, l'ovni a disparu avant que deux nouveau avions aient pu joindre l'aire d'opérations, nous rapporte l'article.

Alors que les tabloids Chinois rapportent plutôt des phénomènes étranges autour des célébrités ou des crimes, les rapports d'ovnis sont plus rarement plubliés par les journaux officiels comme le Hebei Daily (c) AFP


NOTE DE L'UFOCOM

Grégory, de notre équipe "renseignements", a pris contact avec l'ambassade de Chine à Paris. Après avoir passé quelques minutes à expliquer le terme "OVNI", que sa correspondante avait vraisemblablement du mal à comprendre, l'ambassade n'a pas pu infirmer ou confirmer les faits. Nous essayerons d'en savoir plus prochainement.


Retour au menu "NEWS"


Retour au menu